Une histoire d’araignée

Arachnée - genealogie des dieux grecs - illustrationArachné, ou l’histoire d’une déesse qui eut des remords. Cette histoire nous vient de Ovide, donc basée sur les noms romains des divinités. Pour plus d’homogénéité avec le site, cette histoire est résumée ici avec les noms grecs.

Athéna, (Minerve dans le texte) est la tisseuse de l’Olympe attitrée. Elle réalise les plus belles tapisseries, devant lesquelles un œil mortel succombe tant la beauté est puissante. Mais Athéna a vent d’une petite conne qui se prétend plus forte qu’elle. Ultra vexée, comme le sont les Déesses grecques quand quelqu’un met en doute leur talent, elle entreprend d’aller voir cette prétentieuse et la défier. Ce qu’elle fait.

Elle rencontre donc Arachné, qui accepte son défi. Défi pour lequel seuls les Dieux seront juges. Elles s’exécutent alors, cote à cote, commencent en même temps et terminent de même. Une fois l’épreuve terminée, les Dieux reconnaissent que le travail d’Athéna est parfait, d’une beauté inouïe, mais pas à la hauteur de celui d’Arachné. Cette dernière vexe à mort la Déesse, sans comprendre l’ampleur de son erreur.

Une navette est un élément d’un métier à tisser qui passe entre les fils et permet de réaliser le tissage. Objet contondant.

Donc Athéna est vexée comme un pou et frappe Arachné avec sa navette. Arachné, choquée, déboussolée, se morfond d’avoir vexé la Déesse et se pend.

Athéna, sous le coup d’une pulsion très humaine, se prend de remord. A tel point qu’elle transforme Arachné en araignée pour qu’elle puisse se consacrer uniquement à son art.

Moralité, vexer un Dieu ou une Déesse n’est jamais une bonne idée, car même s’ils sont pris de remords, le résultat n’est pas forcément des plus agréables (être transformé en araignée).

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •