Du Chaos aux Hommes en passant par les Titans, Dieux, Héros, Nymphes, Gorgones, Géants, Cyclopes, Hécatonchires et autres Monstres, selon Hésiode

Chaos

Le Chaos:  élément primordial de la théogonie de Hésiode. Il précède l’origine du monde, les dieux, les titans. C’est un gouffre sans fond où l’on chute sans fin.

Aujourd’hui le Chaos est un concept mathématique très puissant. A l’époque c’est plutôt l’idée d’un bordel innommable, plus prosaïquement, le désordre absolu.

Le Chaos n’est pas né, il pré existe à toute chose, n’a ni début ni fin, ni centre ni bord.

Il engendre, ou plutôt, du Chaos naissent :

Le chaos hésiodique se rattache à sa racine grecque, χα soit être béant… ce qui désigne l’espace vide.

Plus tard une dérivation du mot lui donna le sens d’une masse confuse, informe et inorganisée d’éléments répandus dans l’espace. Le chaos est un principe cosmique, sans caractère divin.

Il en est de même de l’Éros primordial mentionné par Hésiode. Cet Éros est plus un principe métaphysique, une force d’attraction entre les constituants intimes de l’univers. Il n’a rien à voir avec le “Éros” des légendes postérieures.

Chaos

Jackson Pollock

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0