Du Chaos aux Hommes en passant par les Titans, Dieux, Héros, Nymphes, Gorgones, Géants, Cyclopes, Hécatonchires et autres Monstres, selon Hésiode

Histoire d’Amour

Zeus et sa descendance avec les titanides

La descendance de Zeus avec cette titanide est peu précise. Horai signifie les Heures, elles sont six. Morai sont les Moires, les trois tisseuses du destin. L’ascendance de Zeus est d’ailleurs plus ou moins contestée…

Mnémosyne: les muses

Mnémosyne est la mère, grâce à Zeus, des Muses.

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Océanides et les Nymphes

Zeus et sa descendance avec les Océanides et les Nymphes

Métis : Athéna

Métis est une océanide, un genre de Nymphe aquatique. On peut imaginer par exemple une belle nana à poil sous un paréo transparent et trempé en train de glander au bord de l’eau. Elle est la première femme de Zeus. Ouranos et Gaïa, les grands parents de Métis, prédisent à Zeus qu’un des fils de Métis le destituera. Pour s’en protéger, il la bouffe. Sans être ni mâchée, ni digérée, Métis se retrouve enfermée au fond des entrailles de Zeus. Entre parenthèse, sa présence en son sein lui donne la faculté de savoir différencier le Bien du Mal. Or il la mange alors qu’elle est enceinte de lui… Lorsque la grossesse arrive à son terme, c’est lui qui accouche de la fille de Métis, Athéna, par le crâne. Elle nait vêtue et armée!

Athena naissance de Zeus

Eurynome : Charites

Les Trois Grâces (Raphaël)

Aglaé, Euphrosyne et Thalie sont les Charites, les trois enfants que Zeus a eu avec cette océanide, fille d’Océan et Téthis. Elle est aussi sa troisième compagne. Elles incarnent la vie dans son sens entier et plein, la séduction, la nature, la créativité. Elles sont souvent associées, aux trois grâces représentées dans ce tableau de Raphaël. Ce tableau est avant tout une référence à leur alter ego romaine.

Égine: Aiakos ou Éaque

Egine est une nymphe, fille du fleuve Asopos. Zeus tombe sous son charme et l’enlève déguisé en aigle, pour la déposer sur une île qui prendra son nom. Elle y donnera naissance à Éaque, roi des Myrmidons, fourmis transformées en homme par son père car il se sent un peu seul et s’en plein auprès de ce dernier.

Callisto : Arcas

Cette Nymphe connue pour sa grande beauté, était une des suivantes d’Artémis. Ce statut exigeait d’elle qu’elle fasse vœu de chasteté (comme Athéna et Hestia). Vœu trop optimiste pour l’époque. Zeus, père d’Artémis, aperçoit la jolie Nymphe et décide de la séduire (sauter). Pour ce faire, il l’approche en se déguisant en Apollon ou en Artémis, selon les versions. Elle tombe alors enceinte et se retrouve coincée face à sa promesse faite à Artémis de rester vierge… Peu après alors qu’elle se baigne, elle se fait griller, puis balancer, très à la mode à l’époque. Héra, bizarrement la sauve en la transformant en ourse, condamnée à errer dans les forêts. Plus tard, lors d’une chasse Artémis tue l’ourse d’une de ses flèches. Zeus envoie alors Hermès pour sauver l’enfant, nommé Arcas. Callisto et Arcas sont alors transformés en constellation: la Grande Ourse et la petite Ourse respectivement.

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Mortelles

Zeus et sa descendance avec les mortelles

Sémélé (Thyone) : Dionysos

Sémélé est une prêtresse entièrement dévouée à Zeus. Un jour, elle sacrifie un taureau sur l’autel. Pleine de sang du taureau, elle va se baigner dans un fleuve, l’Asopos, qui est lui même l’enfant de Titans, ou de Dieux, les versions diffèrent selon les auteurs. Alors qu’elle nage dans ce fleuve pour se laver de tout le sang, Zeus, déguisé en aigle assiste à ce spectacle. Plus prosaïquement, il la mate en train de se baigner toute nue et de se savonner le corps. Quoi de plus naturel finalement que de reluquer une jolie gonzesse qui barbote à poil? Mais c’est un peu oublier le coté assez élaboré de la combine de l’aigle. Il y a malgré tout un aspect voyeuriste qui reste assez flagrant. Pour faire court, il tombe immédiatement amoureux d’elle. Par la suite, ils se voient secrètement, si bien qu’elle tombe enceinte…

Héra, de son coté commence à avoir de gros doutes sur son mec et cette prêtresse. Pour investiguer plus avant, elle prend forme humaine et devient copine avec Sémélé. Pour punir cette petite salope d’avoir baisé avec son mec, elle élabore un stratagème destiné à punir cette grognasse de  prêtresse. Elle tente alors de la convaincre de demander à Zeus de se montrer à elle (Sémélé) tel qu’il est, de lui présenter sa véritable image. Sémélé qui pète de trouille à l’idée de le voir, se laisse convaincre par Héra. Lorsque Sémélé et Zeus se revoient, elle entreprend de lui demander de se révéler tel qu’il est. Il refuse, elle insiste, il lui dit qu’elle est lourdingue, elle en remet une couche, le supplie et ce, jusqu’à ce qu’il craque. Ce qu’il fait. Mais dans une faible mesure. Il lui dévoile une petite partie de sa véritable image dont la puissance tue immédiatement la prêtresse. Zeus s’empresse alors de sauver son enfant, Dionysos, encore un fœtus, en se l’implantant dans la cuisse. Dionysos est le seul Dieux né d’une mortelle.

Io : Epaphus

Quoi de plus simple pour tromper sa compagne que de transformer son amante en vache. L’explication en vidéo:

Thyia : Magnes, Makedon

Thyia est la fille de Pyrrha et Deucalion, les parents des hommes. Magnes et Makedon sont les deux enfants qu’elle a eut de Zeus. Magnes a été roi d’une province orientale de la Grèce actuelle. Makedon serait l’ancêtre des macédoniens, anciennement les Thrace.

Pandore: Graecus

Pandore, fille de Pyrrha et Deucalion, petite fille de la Pandore, celle avec la boite, nommée après sa grand mère est la mère de Graecus, l’un des fondateurs de la nation hellène.

Protogeneia: Aethlius, Opus et Aetolus

Protogeneia est une des filles de Pyrrha et Deucalion. Elle est mariée à Locrus, mais n’a aucun enfant de lui. Zeus passant par là lui fait trois mômes: Aethlius, Opus et Aetolus.

Cassiopée: Atymnius

Cassiopée et Zeus ont eu comme descendance Atymnius, qui n’a pas grand chose de remarquable si ce n’est qu’il a été aimé par son demi-frère Sarpedon.

Alcmène: Héracles

Héraclès, grand héros de la mythologie grecque et demi Dieu, est le fils de Zeus. Alcmène, une mortelle, est sa mère. Elle est la fille d’Electryon, un roi, lui même fils de Persée et Andromède. Zeus sauta Alcmène grâce à une de ses fameuses ruses: se présenter sous l’apparence de son mari d’alors, Amphitryon.

Europe: Radamantis, Sarpedon, Minos

Europe est une princesse phénicienne. Un jour, alors qu’elle glande à la plage, Zeus, comme par hasard croise son chemin. Pour ne pas se faire griller par Héra, son officielle d’alors ni effrayer la jolie princesse qu’il avise, il se transforme en taureau. Une fleur de Crocus dans la gueule lui permet de se faire remarquer par la belle. Elle s’en approche, puis finalement le chevauche. Leur balade dure jusqu’en Crète, à Gortyne, précisément. Il prend alors forme humaine pour mener à bien son projet initial à l’ombre d’un platane. Europe donna naissance à Radamantis, Minos et Sarpedon. Les deux premiers deviennent par la suite juges des enfers. Sarpedon préféra aller se la couler douce en Anatolie.

Danaé: Persée

Zeus est le père de Persée, un des plus grand héros de la mythologie grecque. Pour se faire, il a du ambiancer la belle Danaé, fille d’Acrisios Roi d’Argos et d’Eurydice et la tâche ne fut pas aisée. Acrisios, croyant comme tout le monde oracles, a eu la trouille lorsqu’on lui annonça qu’il serait tué par son petit fils. Pour tenter de fuir son destin, ce qui en général le précipite, il enferme sa fille dans une tour d’airain. C’est alors que Zeus, sortant de ses tours de passes-passe habituels, se transforme en pluie d’or pour mener à bien son projet du moment: se faire la belle Danaé. Après la naissance de Persée, Acrisios qui flippe à mort, les jette dans une rivière, enfermés dans une malle. Ils survivent et le destin d’Acrisios vient frapper à sa porte, après les aventure de Persée, face à la Gorgone Méduse.
Zeus Danae Gustav Klimt

En résumé, Zeus aurait sauté 20 gonzesses, titanides, déesses, nymphes, mortelles… Sachant qu’une descendance découle de ses ébats à chaque fois, de ce point de vue, on lui compte 38 mômes. Ces derniers ont tous un coté divin plus ou moins affirmé. Héraclès par sa force par exemple, Radamantis qui devient juge des enfers… La destinée des enfants de Zeus est très diverse, comme l’atteste cet article. Il est uniquement basé sur les écrits de Hésiode. Tant la descendance que les aventures diffèrent selon les auteurs. Par exemple, chez Homère, Il a eu une aventure avec Thémis. Selon Homère, Némésis est leur fille, avec laquelle il aurait d’ailleurs eu Hélène (de Troie)…

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Pléiades

Zeus et sa descendance avec les Pléiades

Maia : Hermes

Atlas et Pléioné ont engendré les Pléiades. Maïa est leur ainée. Zeus la séduit et Hermès naitra de leur union. Maïa est de plus la nourrice d’Arcas, autre enfant de Zeus, né de Callysto.

Electre : Dardanos, Iasion

Cette pléiade fille d’Atlas et Pléioné a eu deux enfants avec Zeus: Daradanos et Iasion. Le premier a eu une vie assez terrestre, même s’il a été le roi de Samothrace et a mené des guerres, assez “normal” finalement pour un fils de Dieu. Il est l’ainé de la lignée des dirigeants de Troie, lui-même arrière grand père de Priam le dernier Roi de Troie. Le deuxième a scellé son destin en draguant Déméter. Zeus, courroucé, lui a défoncé la gueule à coup d’éclairs.

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Déesses

Zeus et sa descendance avec les Déesses

Démeter : Perséphone

Déméter, cette déesse des moissons puis des saisons a eu Perséphone avec Zeus.

Héra : Héphaistos, Ares, Hebe

Héra, elle est la sœur et la femme de Zeus. Elle est d’une nature particulièrement jalouse, elle donne à Zeus trois enfants:

  • Héphaistos: le dieu du feu, des forges et des volcans
  • Ares: le Dieu de la guerre, de la brutalité, du carnage et de la destruction
  • Hebe: Déesse de la Jeunesse, de la Vitalité et de la Vigueur des jeunes, elle est aussi la protectrice des jeunes mariés

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Titanides

Orphée et Eurydice

louvre-orphee-eurydice-nicolas-poussinUne belle et toujours triste histoire d’amour, pour une connerie en plus, qui met en scène Orphée, le fils d’une muse, et Eurydice. Orphée serait le fils de  Calliope et d’un roi. Autrement dit pas un clodo mais un mec plutôt de la haute. Eurydice, une nana dont on ne connaît quasiment que le nom. Le genre de nana qu’il a dû draguer autour d’un feu de plage en jouant de sa gratte, à boire des coups en l’honneur de Dionysos… Conjectures purement personnelles! Quoi qu’il en soit, Orphée tombe fou amoureux d’elle.

Orphée, c’est un peu le Keith Richards de la mythologie grecque… Ou le Jimmy Hendrix… Allez, le Mozart de la mythologie grecque pour utiliser une star un peu plus connue… A la base, les meilleurs musiciens, c’est les dieux. Et attention à qui les contredit risque les oreilles d’âne. Voir Midas et ses conneries pour ça. Et après il y a Orphée. Il est même le mec qui fait planer les Dieux et n’importe quelle autre divinité avec sa lyre (la guitare de l’époque) et sa voie.

C’est alors qu’au lendemain de leur mariage, la pauvre Eurydice se fait mordre par une vipère et meurt. Orphée se retrouve dans une tristesse sans nom, pleurant toutes les larmes de son corps, prêt à tout pour retrouver sa belle, jusque descendre dans les Enfers…

Puisqu’elle est morte, se dit il, elle doit maintenant être dans le royaume des morts. Qu’à cela ne tienne, il part la chercher… Il se met à la recherche d’une porte pour descendre dans les enfers, la trouve, commence sa descente, armé de sa guitare mythologique. Il parvient alors à franchir les étapes les unes après les autres, il endort cerbère, personne ne sait comment il a fait avec Charon
Tout avance tranquillement, pour ainsi dire sur le chemin des enfers, jusqu’au boss et sa nana: Hadès et Perséphone, sa femme à mi temps, voir le mythe éponyme.

Pour acheter la liberté de son amour, Orphée refait Woodstock à lui tout seul pour le couple royal. Comme c’est un de leur meilleur trip de toute leur vie de divinité, ils acceptent d’accorder à Orphée la faveur de revenir avec son aimée dans le monde des vivants. Or une condition leur est imposée, qu’il marche devant jusqu’au dehors sans se retourner tant qu’il ne sont pas sortis tous les deux.
Avec la joie la plus grande il commence à remonter le long sentier qui permet de sortir des enfers, suivi par sa nana, s’imaginant sorti d’affaire. A peine sorti, il se précipite et se retourne, mais juste un peu trop tôt, elle, n’étant pas encore sortie, il n’a que le temps de voir disparaître à nouveau sa nana dans les enfers et n’entend qu’un”Adieu”…

Ainsi naquit le blues…

Pyrame et Thisbe

À la fois belle et triste, cette histoire d’Amour n’est pas sans en rappeler d’autres, plus contemporaines. Pour être clair et éviter toute confusion, Thisbé c’est la nana et Pyrame le mec. C’est pas forcément évident!

Ces deux amants en devenir vivent à Babylone, dans une cité où les maisons sont tellement serrées qu’elles partagent toutes au moins un mur. Un grosse ville, plus prosaïquement. Dans deux maisons mitoyennes, vivent Pyrame et Thisbe, chacun dans leur famille respectives, chacun dans leur foyer. Ils sont tous deux amoureux mais ne peuvent rien partager, pas un moment d’intimité, des amoureux empêchés par leurs familles respectives… Et comme d’habitude, tien de tel pour donner  une énergie démentielle aux amants privés.

Grâce à cette puissance décuplée par cet Amour impossible, les Amoureux, en quête de partage et d’échange, pour rester correct, découvrent dans le mur mitoyen une fissure, infime mais suffisante pour leur laisser la liberté de se murmurer des mots doux. Genre ” t’es vraiment super bonne, t’as super beau petit cul” ou encore “J’ai trop envie de sentir ton gros …” Etc. Dialogues d’amoureux en sommes, mais toujours au travers de ce mur infranchissable autrement que par les chuchotements. Plus le temps et les discussions passent, plus l’envie de se voir prend le dessus, histoire d’aller un peu plus loin que les chuchoti-chuchota, parce que c’est sympa cinq minutes, mais un peu plus de concret s’impose!

C’est alors qu’ils décident de braver l’interdit familiale en se fixant un rendez-vous, certainement dans la ville, sous un murier blanc… Le jour venu, alors que les murmures au travers de la fente murale montent en pression et en température, l’excitation à son comble, Thisbe se rend au lieu du rendez vous, arrive en avance, la nuit est tombé, et l’angoisse prend le pas sur l’excitation… Elle entend alors des bruits menaçants, venant d’assez près, comme un fauve qui dévore une proie. Assez moyennement rassurant.

Un lion qui s’est goinfré un mouton se rapproche alors de Thisbe. Elle prend peur, s’enfuie en laissant tomber son châle blanc. Le lion se jette alors sur cette proie factice, la macule de sang et l’abandonne pour aller vaquer à ses occupations de lion… C’est alors que Pyrame, à la bourre, comme tout les mecs finalement, arrive au fameux lieu de rendez vous. Il cherche sa nana du regard, aperçoit une forme blanchâtre posée sur le sol. Il s’en approche et reconnait dans les lambeaux de tissus sanguinolents le châle de son amoureuse. Il ne conclue rien d’autre que la mort de son aimée, dévorée par quelque connard de prédateur.

Dévasté par la tristesse et par cet enculé de lion qui aurait bouffé son aimée alors qu’il s’attendait à se la bouffer lui, mais dans un autre sens, il dégaine alors son épée et de tristesse se l’enfonce dans le flanc, désespéré,pensant qu’il ne lui reste plus qu’à appeler la mort pour rejoindre Thisbe…

C’est alors que sur le chemin du retour Thisbe se ravise et revient sur ses pas en se disant qu’elle a été conne et qu’elle aurait du attendre encore un peu, se cacher, prévenir Pyrame à son arrivée, peut être qu’elle est partie un peu vite se dit-elle, qu’elle aurait du attendre, … et si le lion était revenu sur ses pas… L’inquiétude grandit, le pas s’accélère. Elle se rapproche, arrive près du murier, voit son Amoureux gisant au sol dans une flaque sombre, le prend dans ses bras pour assister à son dernier souffle. Dévastée à son tour par le chagrin, elle retourne l’épée contre elle.

Les mures, baie que l’on connait tous auraient pris leur couleur du fait de cette tragique histoire.