Du Chaos aux Hommes en passant par les Titans, Dieux, Héros, Nymphes, Gorgones, Géants, Cyclopes, Hécatonchires et autres Monstres, selon Hésiode

Divinité mineure

On constate facilement que sur la grosse centaines de divinités présentées ici, une grande majorité sont inconnues. Par exemple, la grande majorité des mômes de Nyx et Erèbe sont peu connus, à part quelques uns comme Némésis, qui est Momos, ou encore Oizès ou Phonoi…

Les Amazones

Ou le premier mouvement féministe de l’histoire de l’humanité. Que des nanas, qui pour la plupart n’ont jamais vu d’homme si ce n’est dans les batailles… Fantasmagoriques, effrayantes et fascinantes à la fois, ce sont des guerrières et des conquérantes.

Eschyle les appelait les Amazones guerrières… Les choses sont assez claires quant à leur côté belliqueux. Elle ont leurs piaules pas loin du Caucase selon toute vraisemblance, si tant est que ce mot puisse être utilisé ici.

La beauté des amazones peut être établie grâce à Pausanias, qui évoque Achille tuant une Amazone pour ensuite pleurer sur son corps tellement sa beauté et sa jeunesse sont touchantes. Elles ont finalement été beaucoup représentés en sculpture et peinture, mais pour ce qui est des écrits, il n’existe pas grand chose.

A leur actif, elles ont envahi différentes contrées. On compte la Phrygie, alors que Priam était encore jeune, l’Attique,  alors que Thésée était Roi ou la Lycie. Pour ces deux dernières, respectivement, Thésée et Bellérophon leur donnèrent de sévères fessées pour avoir eu ces velléités d’invasion. On pourra dire que leur beauté et leur puissance ne les empêchent pas forcément d’apprécier une bonne fessée de temps en temps.

Les Erinynes

Les Erinynes sont aux nombre de trois, pas vraiment aimées de leurs proches frères et cousins, les Dieux.

Elles squattent dans le premier ghetto qui ait jamais existe : le Tartare.

Elles protègent l’ordre établi et persécutent ceux qui font le mal.

Elles sont:

  • Mégère : la Haine
  • Tisiphone : la Vengeance
  • Alecto : l’Implacable
Erinyes Louvre

Clytemnestre essayant de réveiller les Érinyes endormies tandis qu’Oreste (non visible) est purifié par Apollon, cratère apulien à figures rouges, 380-370 av. J.-C., musée du Louvre

 

Apaté

Apaté: C’est une Déesse mineure, fille de Nyx. Elle est la personnification de la duperie, de la perfidie, de la fraude, de la déception, de la tromperie et de la malhonnêteté. Elle est aussi un des maux contenus dans la boite de Pandore. Elle est très copine avec les Pseudologoi (les Mensonges), des mômes de Eris.

Apaté, amphore d‘Ignoto, Musée archéologique nationale de Naples, Italie Photo d‘Araldo De Luca

Apaté, amphore d‘Ignoto, Musée archéologique nationale de Naples, Italie
Photo d‘Araldo De Luca