Liste des Titans et Titanides de la mythologie grecque

Les Titans sont des divinités puissantes. Elles sont nées avant le Dieux et finirent enfermées dans les geôles du Tartare.

On compte seize titans et titanides dans la théogonie de Hésiode. En voici la liste:

Astéria, elle serait à l’origine de l’ile de Délos, s’étant transformée en caille pour échapper à Zeus.
Atlas est condamné à porter le monde sur ses épaules.
Coéos ou la voute céleste, ayant contribué à la Théogonie grecque avec sa Sœur.
Crios, comme les autres, il finit dans le Tartare.
Cronos, le Roi des Titans, il est une divinité primordiale et immatérielle, sans véritable identité ni représentation.
Epiméthée, notre grand père maternel.
Hypérion, il est le Soleil au zénith, celui qui est au-dessus.
Japet, un pilier du monde, au loin à l’ouest, certainement un pote d’Atlas, son fils!!!
Mnémosyne, la mémoire, mère des muses.
Océan, un Titan puissant qui engendre avec sa sœur les Océanides.
Pheobe personnifie par l’intelligence.
Prométhée, le Grand Père paternel des hommes, Il a des problèmes de foie.
Rhéa, avec Cronos, elle devient la mère de plusieurs Dieux.
Thémis, elle aurait eu une descendance de Zeus.
Téthys, divinité primordiale et archaïque, elle évoque le monde marin.
Théia, mère d’Hélios, Séléné et Eos.

Pour voir leur place dans l’arbre généalogique des Divinités grecques!

Une histoire d’araignée

Arachnée - genealogie des dieux grecs - illustrationArachné, ou l’histoire d’une déesse qui eut des remords. Cette histoire nous vient de Ovide, donc basée sur les noms romains des divinités. Pour plus d’homogénéité avec le site, cette histoire est résumée ici avec les noms grecs.

Athéna, (Minerve dans le texte) est la tisseuse de l’Olympe attitrée. Elle réalise les plus belles tapisseries, devant lesquelles un œil mortel succombe tant la beauté est puissante. Mais Athéna a vent d’une petite conne qui se prétend plus forte qu’elle. Ultra vexée, comme le sont les Déesses grecques quand quelqu’un met en doute leur talent, elle entreprend d’aller voir cette prétentieuse et la défier. Ce qu’elle fait.

Elle rencontre donc Arachné, qui accepte son défi. Défi pour lequel seuls les Dieux seront juges. Elles s’exécutent alors, cote à cote, commencent en même temps et terminent de même. Une fois l’épreuve terminée, les Dieux reconnaissent que le travail d’Athéna est parfait, d’une beauté inouïe, mais pas à la hauteur de celui d’Arachné. Cette dernière vexe à mort la Déesse, sans comprendre l’ampleur de son erreur.

Une navette est un élément d’un métier à tisser qui passe entre les fils et permet de réaliser le tissage. Objet contondant.

Donc Athéna est vexée comme un pou et frappe Arachné avec sa navette. Arachné, choquée, déboussolée, se morfond d’avoir vexé la Déesse et se pend.

Athéna, sous le coup d’une pulsion très humaine, se prend de remord. A tel point qu’elle transforme Arachné en araignée pour qu’elle puisse se consacrer uniquement à son art.

Moralité, vexer un Dieu ou une Déesse n’est jamais une bonne idée, car même s’ils sont pris de remords, le résultat n’est pas forcément des plus agréables (être transformé en araignée).

Les créatures de la mythologie grecque

L’ensemble des acteurs de la mythologie grecque va bien au delà des Dieux et des Déesses. On trouve une foule de créatures, d’entités naturelles personnifiées qui ont inspirées la littérature, la peinture, le dessin, l’imagination, pour des siècles. Voici une liste des créatures que l’on trouve dans le panthéon de cette mythologie.

Les Hécatonchires, des créatures à cent bras et cinquante têtes qui crachent le feu.

Les Cyclopes, créatures à un œil, l premiers nés de Gaïa et Ouranos. Après vinrent les Dieux.

Les Gorgones, elles sont trois, descendantes des divinités primordiales Phorcys et Céto, tellement laides que tout être mortel perd la vie à leur vue.

Les Géants sont un peu plus nombreux, descendants des Erynies et des Méliades, des créatures nées peu après la naissance du cosmos.

Les Moires sont trois et tissent les fils du destins de tous les êtres.

Les Kères sont des divinités infernales. Ça résume assez bien leur allure!

Les Nymphes semblent a priori, rien que par la consonance de leur nom, des nanas plus sexy que certaines de leurs semblables. En tout cas représentées comme telles dans les Arts, elles représentent en fait les forces de la nature.

Les Océanides, un peu dans le genre des nymphes, mais dédiées à l’eau fraiche comme leur nom ne le laisse pas entendre. Elles sont des divinités qui peuvent séduire tant des titans que des Dieux. Donc a priori assez sexy.

Les Pléiades (un type d’Océanides) et par conséquent des nanas super belles. Harcelées par un connard, Orion, elles sont sauvées par Zeus. Leurs diverses relations ont donné lieu à des dynasties royales.

Les Muses, filles de Zeus et Mnémosyne sont des divinités assez indépendante du rôle qu’on leur attribue dans l’art en général en ce début de troisième millénaire.

Les fleuves : Le Styx, Asopos, … Dans la mythologie grecque certains fleuves sont personnifiés.

Les Centaures. Ils ne sont pas évoqués par Hésiode. En revanche Homère dans l’Iliade et l’Odyssée ou encore Ovide. Ces créatures sont mi homme mi cheval. A la base du cou du cheval commence le tronc humain.

Le Minotaure, dont on oublie trop souvent le nom, Asterion, est un homme à tête de taureau chargé de garder le labyrinthe construit par Dédale.

 

Zeus et sa descendance avec les titanides

Finalement, les titanides ne sont pas les partenaires sexuelles préférées de Zeus. C’est d’ailleurs sur ces relations qu’on a le moins d’informations.
Quoiqu’il en soit, Zeus a eu une descendance avec deux titanides : Thémis et Mnémosyne.

Thémis : Moira, Horai

Zeus
Copyright

Sa descendance avec cette titanide est peu précise. Horai signifie les Heures, elles sont six. Morai sont les Moires, les trois tisseuses du destin. L’ascendance de Zeus est d’ailleurs plus ou moins contestée…

Mnémosyne: les muses

Mnémosyne est la mère, grâce à Zeus, des Muses.

Suite: les Histoires de cul de Zeus avec les Océanides et les Nymphes

Correspondances entre divinités grecques et romaines

La mythologie Romaine est une grossière réplication de la mythologie grecque, avec pas mal d’approximations. Beaucoup de Dieux et Déesses, ou encore héros ne sont pas présents chez les romains. Comment savoir l correspondance entre chaque divinité grecque et romaine.

Voici la liste de ce qui est connu ou accessible des correspondances entre ces divinités de la mythologie greco-romaine. Pas forcément parfaitement exhaustif.

Version grecque / version romaine

Aether    Aether
Apaté    Fraus
Aphrodite    Vénus
Apollon    Apollon
Arès    Mars
Artémis    Diane
Asclépios    Esculape
Athéna    Minerve
Atlas    Atlas
Borée    Aquilon
Chaos    Chaos
Charon    Charon
Cronos    Saturne
Déméter    Cérès
Dionysos    Bacchus
Eris    Discordia
Eros    Cupidon
Euterpe    Euterpe
Gaïa    Terra
Gorgones    Seule méduse existe pour les romains
Hades    Pluton
Héphaïstos    Vulcain
Héra    Junon
Héraclès    Hercule
Hermès    Mercure
Hestia    Vesta
Hypnos    Somnus
Moires    Les Parques
Odysséus    Ulysse
Ouranos    Uranus
Perséphone    Proserpine
Poséïdon    Neptune
Rhéa    Ops
Zeus    Jupiter

Scène de Gigantomachie avec Nérée, Doris et Océan, frise du Grand autel de Pergame, IIe siècle av. J.-C., Musée de Pergame (Berlin)
Scène de Gigantomachie avec Nérée, Doris et Océan, frise du Grand autel de Pergame, IIe siècle av. J.-C., Musée de Pergame (Berlin)

La sexualité des Dieux grecs – épisode deux « Couper les couilles »

William-Adolphe_Bouguereau_(1825-1905)_-_The_Remorse_of_Orestes_(1862) source wikipediaCouper les couilles

On voit ici que la reproduction des divinités grecques a ses spécificités. Les divinités concernées sont: Cronos, Rhéa, Gaïa, Ouranos, le fils des deux premiers et les Erinynes ou en latin les Furies.

Cronos, à l’aide d’une faucille offerte par sa mère coupe les couilles de son père, Ouranos, faisant ainsi se répandre sur sa mère (notre terre mère), les semences divines.

Cet épandage de sperme sur Gaïa engendra la naissance des Erinynes.

Épisode trois

La sexualité des divinités grecques – Episode un « La pluie d’or »

Se transformer en pluie d’or

Zeus, pour sauter Danaé et ainsi engendrer Persée, a usé d’une ruse bien particulière: se transformer en pluie d’or, comme il est représenté dans le tableau ci-contre de Klimt. C’est certainement la vision la plus proche que l’on puisse avoir de cette accouplement divin. Toutes les explications sur qui était Danaé sont dans l’article qui présente les histoires de cul de Zeus.

Voici donc une première manière de baisers chez les dieux de la mythologie. On verra, que celui qui innove le plus dans les manières de baisers, c’est bien évidement Zeus!

Zeus Danae Gustav Klimt

Épisode deux

Orphée et Eurydice

louvre-orphee-eurydice-nicolas-poussinUne belle et toujours triste histoire d’amour, pour une connerie en plus, qui met en scène Orphée, le fils d’une muse, et Eurydice. Orphée serait le fils de  Calliope et d’un roi. Autrement dit pas un clodo mais un mec plutôt de la haute. Eurydice, une nana dont on ne connaît quasiment que le nom. Le genre de nana qu’il a dû draguer autour d’un feu de plage en jouant de sa gratte, à boire des coups en l’honneur de Dionysos… Conjectures purement personnelles! Quoi qu’il en soit, Orphée tombe fou amoureux d’elle.

Orphée, c’est un peu le Keith Richards de la mythologie grecque… Ou le Jimmy Hendrix… Allez, le Mozart de la mythologie grecque pour utiliser une star un peu plus connue… A la base, les meilleurs musiciens, c’est les dieux. Et attention à qui les contredit risque les oreilles d’âne. Voir Midas et ses conneries pour ça. Et après il y a Orphée. Il est même le mec qui fait planer les Dieux et n’importe quelle autre divinité avec sa lyre (la guitare de l’époque) et sa voie.

C’est alors qu’au lendemain de leur mariage, la pauvre Eurydice se fait mordre par une vipère et meurt. Orphée se retrouve dans une tristesse sans nom, pleurant toutes les larmes de son corps, prêt à tout pour retrouver sa belle, jusque descendre dans les Enfers…

Puisqu’elle est morte, se dit il, elle doit maintenant être dans le royaume des morts. Qu’à cela ne tienne, il part la chercher… Il se met à la recherche d’une porte pour descendre dans les enfers, la trouve, commence sa descente, armé de sa guitare mythologique. Il parvient alors à franchir les étapes les unes après les autres, il endort cerbère, personne ne sait comment il a fait avec Charon
Tout avance tranquillement, pour ainsi dire sur le chemin des enfers, jusqu’au boss et sa nana: Hadès et Perséphone, sa femme à mi temps, voir le mythe éponyme.

Pour acheter la liberté de son amour, Orphée refait Woodstock à lui tout seul pour le couple royal. Comme c’est un de leur meilleur trip de toute leur vie de divinité, ils acceptent d’accorder à Orphée la faveur de revenir avec son aimée dans le monde des vivants. Or une condition leur est imposée, qu’il marche devant jusqu’au dehors sans se retourner tant qu’il ne sont pas sortis tous les deux.
Avec la joie la plus grande il commence à remonter le long sentier qui permet de sortir des enfers, suivi par sa nana, s’imaginant sorti d’affaire. A peine sorti, il se précipite et se retourne, mais juste un peu trop tôt, elle, n’étant pas encore sortie, il n’a que le temps de voir disparaître à nouveau sa nana dans les enfers et n’entend qu’un »Adieu »…

Ainsi naquit le blues…

Les Amazones

Les Amazones ou le premier mouvement féministe de l’histoire de l’humanité. Que des nanas, qui pour la plupart n’ont jamais vu d’homme si ce n’est dans les batailles… Fantasmagoriques, effrayantes et fascinantes à la fois, ce sont des guerrières et des conquérantes.

Eschyle les appelait les Amazones guerrières… Les choses sont assez claires quant à leur côté belliqueux. Elle ont leurs piaules pas loin du Caucase selon toute vraisemblance, si tant est que ce mot puisse être utilisé ici.

La beauté des amazones peut être établie grâce à Pausanias, qui évoque Achille tuant une Amazone pour ensuite pleurer sur son corps tellement sa beauté et sa jeunesse sont touchantes. Elles ont finalement été beaucoup représentés en sculpture et peinture, mais pour ce qui est des écrits, il n’existe pas grand chose.

A leur actif, elles ont envahi différentes contrées. On compte la Phrygie, alors que Priam était encore jeune, l’Attique,  alors que Thésée était Roi ou la Lycie. Pour ces deux dernières, respectivement, Thésée et Bellérophon leur donnèrent de sévères fessées pour avoir eu ces velléités d’invasion. On pourra dire que leur beauté et leur puissance ne les empêchent pas forcément d’apprécier une bonne fessée de temps en temps.

Pyrame et Thisbe

Thisbe - Mythologie grecque
Source wikipedia

Pyrame et Thisbe, à la fois belle et triste, cette histoire d’Amour n’est pas sans en rappeler d’autres, plus contemporaines. Pour être clair et éviter toute confusion, Thisbé c’est la nana et Pyrame le mec. C’est pas forcément évident!

Ces deux amants en devenir vivent à Babylone, dans une cité où les maisons sont tellement serrées qu’elles partagent toutes au moins un mur. Un grosse ville, plus prosaïquement. Dans deux maisons mitoyennes, vivent Pyrame et Thisbe, chacun dans leur famille respectives, chacun dans leur foyer. Ils sont tous deux amoureux mais ne peuvent rien partager, pas un moment d’intimité, des amoureux empêchés par leurs familles respectives… Et comme d’habitude, tien de tel pour donner  une énergie démentielle aux amants privés.

Grâce à cette puissance décuplée par cet Amour impossible, les Amoureux, en quête de partage et d’échange, pour rester correct, découvrent dans le mur mitoyen une fissure, infime mais suffisante pour leur laisser la liberté de se murmurer des mots doux. Genre  » t’es vraiment super bonne, t’as super beau petit cul » ou encore « J’ai trop envie de sentir ton gros … » Etc. Dialogues d’amoureux en sommes, mais toujours au travers de ce mur infranchissable autrement que par les chuchotements. Plus le temps et les discussions passent, plus l’envie de se voir prend le dessus, histoire d’aller un peu plus loin que les chuchoti-chuchota, parce que c’est sympa cinq minutes, mais un peu plus de concret s’impose!

C’est alors qu’ils décident de braver l’interdit familiale en se fixant un rendez-vous, certainement dans la ville, sous un murier blanc… Le jour venu, alors que les murmures au travers de la fente murale montent en pression et en température, l’excitation à son comble, Thisbe se rend au lieu du rendez vous, arrive en avance, la nuit est tombé, et l’angoisse prend le pas sur l’excitation… Elle entend alors des bruits menaçants, venant d’assez près, comme un fauve qui dévore une proie. Assez moyennement rassurant.

Un lion qui s’est goinfré un mouton se rapproche alors de Thisbe. Elle prend peur, s’enfuie en laissant tomber son châle blanc. Le lion se jette alors sur cette proie factice, la macule de sang et l’abandonne pour aller vaquer à ses occupations de lion… C’est alors que Pyrame, à la bourre, comme tout les mecs finalement, arrive au fameux lieu de rendez vous. Il cherche sa nana du regard, aperçoit une forme blanchâtre posée sur le sol. Il s’en approche et reconnait dans les lambeaux de tissus sanguinolents le châle de son amoureuse. Il ne conclue rien d’autre que la mort de son aimée, dévorée par quelque connard de prédateur.

Dévasté par la tristesse et par cet enculé de lion qui aurait bouffé son aimée alors qu’il s’attendait à se la bouffer lui, mais dans un autre sens, il dégaine alors son épée et de tristesse se l’enfonce dans le flanc, désespéré,pensant qu’il ne lui reste plus qu’à appeler la mort pour rejoindre Thisbe…

C’est alors que sur le chemin du retour Thisbe se ravise et revient sur ses pas en se disant qu’elle a été conne et qu’elle aurait du attendre encore un peu, se cacher, prévenir Pyrame à son arrivée, peut être qu’elle est partie un peu vite se dit-elle, qu’elle aurait du attendre, … et si le lion était revenu sur ses pas… L’inquiétude grandit, le pas s’accélère. Elle se rapproche, arrive près du murier, voit son Amoureux gisant au sol dans une flaque sombre, le prend dans ses bras pour assister à son dernier souffle. Dévastée à son tour par le chagrin, elle retourne l’épée contre elle.

Les mures, baie que l’on connait tous auraient pris leur couleur du fait de  l’histoire tragique de Pyrame et Thisbe.

 

Représentation des conquêtes de Zeus et de sa descendance

Dans l’article suivant « les histoires de cul de Zeus« , on trouve une description de sa descendance et de ses relations avec toutes ses conquêtes.

Cet article propose une version graphique de cette descendance. On y retrouve l’ensemble des divinités conquises par Zeus, par un moyen ou un autre:

Descendance de Zeus selon Hésiode

En résumé, Zeus est le père supposé, selon Hésiode toujours, de trente huit mômes grâce à vingt déesses, muses et autres divinités. Il engendrera deux des héros les plus connus: Héraclès et Persée.

On rappelle les différentes aventures :

Les Titanides (plus…)

Thémis : Moira, Horai

Mnémosyne: les muses

Les Océanides et les Nymphes (plus…)

Métis : Athéna

Eurynome : Charites

Égine: Aiakos ou Éaque

Callisto : Arcas

Les mortelles (plus…)

Sémélé (Thyone) : Dionysos

Io : Epaphus

Thyia : Magnes, Makedon

Pandore: Graecus

Protogeneia: Aethlius, Opus et Aetolus

Cassiopée: Atymnius

Alcmène: Héracles

Europe: Radamantis, Sarpedon, Minos

Danaé: Persée

Les Pléiades (plus…)

Maia : Hermes

Electre : Dardanos, Iasion

Les déesses (plus…

Leto : Artemis et Apollon

Démeter : Perséphone

Héra : Héphaistos, Ares, Hebe

Tableau synoptique des écoles de pensées et des philosophes grecs

La mythologie et la philosophie ont des liens assez naturels. Cet article propose un tableau synoptique des différentes écoles et principaux philosophes grecs. On s’aperçoit de la multiplicité des écoles et des courants de pensées qui naquirent durant les premiers siècles précédant l’an zéro.

L’influence de la philosophie grecque continue dans les quelques premiers siècles de l’ère chrétienne. On remarque que l’on peut résumer la philosophie chrétienne à Saint Augustin. On peut aussi évoquer Saint Thomas, mais surtout Guillaume d’Ockham et son fameux rasoir et éventuellement Buridan et son âne. La philosophie grecque a été un peu étouffée par l’obscurantisme du moyen-âge. D’où la fin de ce tableau au Vème siècle.

Ces différents courants de pensées marquent la naissance de l’underground.

Philosphe-ecole-philosophique-grec-tableau-synoptique

Les différents courants de pensées et écoles que l’on retrouve ici sont, par ordre d’apparition :

École Pythagoricienne : les adeptes optent pour un mode de vie juste (moral), des questionnements sur le cosmos et ont une alimentation saine.

École Ionienne (Physiciens) : tire son nom de sa provenance. Ils s’intéressaient à la nature de la matière.

École Éléatique : à la base de l’ontologie, avec des préoccupation sur la notion de vérité.

Sophistes : les sophistes ont pour dynamique d’appliquer les différents outils de la philosophie et de la rhétorique pour discourir de différents sujets de la vie. Musique, arts, poésie, politique, … des gens qui peuvent facilement être chiants, au delà d’être intéressants.

École Atomistique : des mecs qui cherchent à démontrer que la matière est faite d’atomes et de vide. Ce qui est vrai. Mais est difficile à démontrer par le dialogue.

École Mégarique : école socratique new age.

École Cynique : les premiers Monty Python.

École Cyrénaique : sorte d’apprentissage à l’épicurisme light.

Péripatéticiens : courant philosophique résultant de l’univers construit par Aristote.

Académie : l’école de Platon.

Stoïcisme : Poker face – une expression un peu tirée par le cheveux de ce courant.

Épicurisme : la recherche du bonheur comme fin.

École Sceptique : Des mecs chiants que tout déprime, toujours dans la critique, vachement négatif dans les partis pris.

Nouvelle Académie : remix de l’Académie de Platon.

Néo-platonisme : déjà à l’époque les mecs ils avaient plus d’idées nouvelles et pompaient les anciens.